Radio des Jeunes: Lancement Officiel des Emissions


La Radio Citoyenne des Jeunes, en sigle RCJ, première station thématique du Congo destinée à la jeunesse, a lancé officiellement ses premières émissions le mardi 16 mai 2017 à Brazzaville. La cérémonie s’est tenue à l’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogiques (INRAP), dont les bâtiments vont abriter les locaux de la radio. Cette cérémonie était placée sous la tutelle de la Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, Ermella Doukaga, qui avait à ses côtés, le Ministre de l’information et des médias, Thierry Moungalla, le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Représentant du PUND en République du Congo, Anthony Ohemeng – Boamah .

Dans le studio

La radio citoyenne des jeunes est un projet du Ministère de la Jeunesse et de l’Education civique, financé par le Gouvernement japonais par le biais du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et exécuté par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Sciences et la Culture (UNESCO) en partenariat avec le Réseau national des Radios Locales et Communautaires du Congo (RNRLC). Cette radio est dotée d’un émetteur d’une puissance de 1000 watts, prévu pour couvrir Brazzaville et ses environs. Dans sa phase expérimentale qui va durer jusqu’au 12 juin prochain, la radio va dans un premier temps émettre pendant 10 heures de 8 heures à 17 h.

Cette radio offre à la jeunesse congolaise, un espace d’expression et d’interaction entre les pairs sur les sujets thématiques ayant trait à la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent en milieu jeune, à la promotion de la culture de la paix et du vivre ensemble, la citoyenneté, à l’entrepreneuriat juvénile, aux droits humains, à l’égalité genre, au développement durable, à l’éducation à la santé reproductive et sexuelle, etc. C’est également un centre d’expérimentation professionnelle pour les jeunes étudiants inscrits dans les filières de la communication et de l’information. C’est sur la base de ces thématiques qu’a été élaborée la grille de programme de la RCJ.

La RCJ sera animée par une quinzaine de jeunes pour la plupart issus du département des sciences et techniques de la communication(STC) de l’Université Marien Ngouabi, lesquels ont été formés sur les techniques de base du journalisme (collecte de données, reportage, production, animation radiophonique…), le maniement du matériel de la radio, l’usage de l’outil informatique, la déontologie et l’éthique, le management d’une station de radio communautaire et le suivi de l’interaction avec l’audience par l’utilisation d’un logiciel adapté « Frontline SMS »; les concepts de base liés à l’éducation à la citoyenneté, aux valeurs de paix , à l’éducation aux droits humain, au développement durable, à la promotion de l’égalité de genres et la lutte contre les violences basées sur le genre, à la lutte contre les violences en milieu scolaire, à  la prévention et la lutte contre la radicalisation, à la l’extrémisme violent en milieu jeunes, à l’entrepreneuriat juvénile.

Coupure du ruban symbolique

La gestion de la radio va être provisoirement assurée pendant une année, par une équipe de quatre membres du Réseau qui cédera la place à une équipe constituée essentiellement de jeunes. Ceux-ci seront conformément aux statuts de la radio, choisis par les instances dirigeantes de la radio qui seront mises en place à l’issue d’une assemblée générale qui réunira l’ensemble des associations de jeunes du Congo. Afin d’assurer la pérennité  de la Radio, la création et la  gestion de la régie publicitaire ont  été confiées à la société Wecare Global Communication & Media Afrique./-